Icônes

 

ICÔNES – 2OO8

Parallèlement à la période des « Pictographies » - inspirées par elles, mais aussi par les mandalas et les thangkas tibétains restaurés récemment, une nouvelle phase picturale est née, que j'appele " Icônes "

Je définis une Icône comme la représentation graphique d'un concept artistique porteur de sens, et les glyphes qui l'animent sont les lettres d'un alphabet très personnel,ayant un signe iconique pour origine.

Ce terme qui provient du grec « eikona ».:- « image », désigne généralement la représentation des personnages saints, dans la religion orthodoxe, archétypes peints et recouverts d'une protection métallique en or, pour les œuvres de petite et moyenne taille, mais aussi en argent, selon l'usage souhaité.

L'or est utilisé depuis l'Antiquité pour illuminer tout ou partie des monuments et des sculptures dédiés aux divinités des panthéons divers :- égyptien, grec, romain, orientaux voire même amérindien pour signifier leur caractère sacré et stupéfier par leur éclat les populations des orants.

Moi-même, lorsque j'ai utilisé les pigments d'or minéral sur ces peintures tibétaines, j'ai ressenti profondément la puissance quasi-alchimique de leurs vibrations et de leurs lumières que je me suis appropriée pour voyager dans l'intraduisible, en éprouver la puissance mystique, et transmettre cette sorte d'initiation par une écriture particulée, fragmentaire et diffractée en des signes rayonnants et jubilatoires.

Il y a eu d'abord une série d'œuvres de petits formats, mais « j'écris » actuellement de grandes Icônes, où les Pictographies jouent avec les symboles graphiques dont la Lumière transfigure la Signifiance .

Françoise GALLE
le 13 Aout 2008